Centre de ressources

Parcourez toutes les ressources des différentes étapes Agrotour. Vous pouvez utiliser les filtres pour faciliter votre recherche.

Présentation de Malteurop et de sa politique prévention des risques -Témoignage d’entreprise- 3’48

04/04/2018

Malteurop Vitry-Le-François (51) a accueilli le 7 Février 2018, une étape traitant de la culture de prévention des risques professionnels. Garance Antoine Vaudin, Responsable Qualité Hygiène Sécurité de la Business Unit France/Allemagne, nous présente le groupe, les activités d’une malterie et les principaux risques professionnels auxquels les personnels peuvent être exposés.

PERFéCO SANTé Créer un déclic pour mieux prendre en compte la santé au travail dans la stratégie de l’entreprise – Guide pratique (ARAVIS, 2015, guide méthodologique, 16 pages)

21/03/2018

Des équipes en bonne santé mentale et physique sont plus engagées, plus performantes et plus innovantes. Et pourtant… Certains dirigeants perçoivent d’abord la santé au travail comme facteur de coûts pour l’entreprise ou comme un luxe difficilement compatible avec leurs préoccupations en temps de crise. D’autres enfin se sentent démunis et ne savent pas où situer leur entreprise, ni comment progresser.

Partant de ces constats, le dispositif PerfEco’Santé consiste à expérimenter de nouvelles méthodes pour « créer un déclic » chez les dirigeants, les inciter à mieux prendre en compte la santé au travail et à l’intégrer dans leur réflexion stratégique. Ce dispositif conduit par Aravis, l’Aract Rhône-Alpes, avec l’Institut romand de Santé au Travail de 2014 à 2015, a permis de développer un outil de sensibilisation et un outil d’estimation des coûts induits par la non prise en compte de la santé au travail. Au total, 32 entreprises ont bénéficié de cet accompagnement en France et en Suisse.

Issu de ce travail, ce guide pratique propose des repères et des outils accessibles pour :

questionner les pratiques de l’entreprise en santé au travail,
prendre la mesure des perturbations en lien avec la santé au travail,
évaluer le coût de ces perturbations et des mesures correctrices.
À partir de données facilement mobilisables, ces différents outils ont vocation à aider l’entreprise à créer une dynamique interne pour passer à l’action.

Voir le document

Vers une culture de prévention des risques professionnels – Travail & Changement n°365 (Publication du réseau Anact-Aract,Octobre-Novembre-Décembre 2016, Articles, 16 pages)

21/03/2018

Réparation. Protection. Prévention. Telles sont les trois grandes étapes que nous avons traversées en plus d’un siècle pour prendre en charge les risques professionnels dans notre pays. Le passage de l’une à l’autre, toujours lent, a reflété un niveau de maturité supplémentaire dans la compréhension des ressorts de la santé au travail.
Mais à peine commençons nous à nous approprier la portée pratique des principes généraux de prévention, véritable révolution culturelle, une quatrième étape se fait jour : la promotion. Promouvoir la santé signifie que le travail n’est plus seulement organisé autour d’une démarche d’évaluations préalable et systématique des risques, ce qui est déjà très vertueux, mais de la recherche des facteurs favorables à un environnement de travail propice au développement de la santé.
Le pari, au passage, est qu’on en tirera non pas une économie de coûts, mais un bénéfice de performance. Faire de la culture de prévention, au sens de la qualité de vie au travail, un réflexe managérial au quotidien, voilà la prochaine étape qui s’annonce et qui sera probablement le moyen de tenir la promesse d’une nouvelle amélioration des conditions de travail.

Voir le document

Découvrez le dossier thématique complet « concevoir des espaces de travail » – Anact.fr

15/03/2018

Au même titre que le management ou l’organisation du travail, l’espace de travail constitue un élément essentiel à la qualité de vie au travail (QVT) et à la performance de l’entreprise. En effet, quelles que soient les conditions dans lesquelles il est exercé, le travail est toujours spatialement situé. Mais cette dimension est paradoxalement souvent absente des réflexions sur l’organisation du travail.

Voir le site

Réussir un projet de conception et d’aménagement de bâtiment en PME : l’enjeu des conditions de travail – Guide pratique (Editions de l’Anact, 03/2010, Guides Anact, 40 pages)

08/03/2018

S’agrandir, construire, rénover… Tout projet d’aménagement et de conception de bâtiment est à penser en cohérence avec la stratégie de l’entreprise. Le résultat de tels projets ne se traduit pas uniquement par un bâti mais avant tout par l’usage qui en sera fait par les salariés. Aussi la maîtrise d’ouvrage (MOA) doit-elle s’assurer, avec la maîtrise d’oeuvre (MOE), d’une conduite de projet qui intègre l’usage futur des locaux. C’est une opportunité pour repenser l’organisation du travail et améliorer performance et conditions de travail. Illustré de cas concrets, ce guide propose une démarche et des outils pratiques pour définir le rôle et les missions de tous les acteurs du projet au sein de la MOA et de la MOE ; piloter chaque étape ; faciliter la prise en compte des usages futurs des bâtiments.

Voir le document

Comment bien conduire un projet de conception ? – Travail & Changement n°363 (Publication du réseau Anact-Aract,Mai/Juin 2016, Articles, 16 pages)

08/03/2018

Face aux mutations économiques, technologiques et sociales, les entreprises répondent le plus souvent par des approches compartimentées qui occultent la réalité multidimensionnelle du travail. En faisant de l’organisation la clé d’entrée de leurs modèles futurs, elles peuvent inverser la logique et mettre en œuvre des approches globales, collaboratives et performantes.

Voir le document

10 questions sur…la conduite des projets de transformation (Publication du réseau Anact-Aract,2017, Collection 10 questions sur…, 20 pages)

08/03/2018

Qu’il s’agisse de réaménager ses espaces de travail, agrandir ses locaux, moderniser une ligne de production, faire évoluer son système d’information, un projet d’investissement est un moment-clé de la vie de l’entreprise. Très majoritairement ces transformations sont caractérisées par leurs dimensions techniques. On oublie souvent que ces projets ont un impact réel sur le travail et son organisation, les compétences et métiers, et les conditions de travail.

Prendre en compte tardivement ces conséquences potentielles peut aboutir à des ajustements coûteux, des tensions au sein de l’entreprise, et in fine limiter la performance attendue de ces projets. À l’inverse, bien appréhender les besoins des futurs utilisateurs en s’appuyant sur une meilleure connaissance de leur travail va permettre de mieux concevoir les transformations et créer les conditions d’une meilleure appropriation par l’ensemble des parties prenantes.

Ce guide ambitionne d’aider les entreprises à maîtriser leurs conduites de projets de transformations techniques et organisationnels. Il propose des repères pratiques pour envisager une autre façon de conduire le changement en s’appuyant sur l’expertise des salariés, en les associant au projet et en permettant à chacun de se projeter à partir de la simulation.

Voir le document

Le point de vue d’un consultant en ingénierie sur l’apport des outils de simulation lors des projets de conception – Témoignage d’invité – 3’35

08/03/2018

Le 16 Février 2017, à  l’occasion de l’étape chez Elivia Mirecourt traitant de la reconception des espaces de travail à la bouverie, le cabinet OREKA Ingénierie expose comment il utilise les outils numériques pour aider les entreprises dans leur projets de production et de conception. A l’aide de dessins animés techniques notamment, il propose d’intégrer l’homme dans son environnement de travail afin de simuler les flux de production au plus près des réalités des situations de travail. Grâce à cette intégration d’un avatar  dans les simulations 3D, les opérateurs arrivent plus facilement à se projeter dans les projets de conception.

Conduire un projet d’amélioration des conditions de travail dans le secteur agroalimentaire : les bonnes questions à se poser pour réussir un projet d’investissement en y intégrant la prévention des risques – Guide pratique (Aract NORD-PAS-DE-CALAIS, 2015, guide méthodologique, 24 pages)

08/03/2018

L’Anact a souhaité accompagner les pouvoirs publics et les acteurs de la filière alimentaire dans des actions concrètes d’amélioration des conditions de travail et de promotion des méthodes d’accompagnement des entreprises sur ces thématiques. Ce guide s’inscrit donc dans un plan d’action national. Dès la fin de l’année 2012, le PIA (Pôle des Industries Alimentaires) du Nord-Pas de Calais a initialisé une action « prévention des TMS » auprès d’un ensemble d’entreprises de l’agroalimentaire de la région.
Cette action menée en partenariat avec les acteurs régionaux de la prévention, DIRECCTE, Aract, Services de Santé au Travail, Carsat, visait à accompagner les dites entreprises dans la mise en oeuvre d’action de prévention des risques liés aux TMS. L’objectif de ce projet mené avec le PIA en 2013 était de transférer et diffuser aux entreprises de l’agroalimentaire de la région, les bonnes pratiques, les outils élaborés à partir des expériences des entreprises engagées dans la démarche. Le guide de conduite de projet de conception dans l’agroalimentaire s’appuie sur la réalité des projets menés et suivis auprès de PME de ce secteur. Les chargés de mission de l’Aract et les préventeurs constatent chaque jour l’importance de la convergence de l’ergonomie et de la gestion de projet .

Voir le document